Comment protéger son escalier en bois avant sa pose ?

Stockage Escaliers Bois

Le bois est un matériau très sensible à son environnement. Il est vivant. Ainsi, il va réagir à des changements de température ou à l’humidité. C’est donc une matière réactive qu’il va falloir conserver dans les meilleures conditions afin de ne pas altérer ses propriétés (la rétractabilité du bois par exemple). Son environnement ne doit ni être trop sec, ni trop humide. Le bois agit comme une éponge, il absorbe et rejette l’eau.

Si votre maison est en construction, il est possible que l’idée de stocker votre escalier à l’intérieur de celle-ci avant de le poser vous traverse l’esprit. C’est en effet possible. Cependant, il faut prendre des précautions pour protéger le bois. Surtout si des finitions (vitrificateurs, vernis…) n’ont pas encore été appliquées.

Mettre l’escalier à l’abri des agressions extérieures

Il est important de protéger le bois des agressions extérieures. Le laisser dehors est donc hors de question s’il n’est pas protégé. Le bois prend le risque d’être exposé à de fortes chaleurs ou à des intempéries. Le taux idéal d’humidité en intérieur doit se situer entre 10 et 12%. Cela représente l’humidité moyenne d’une maison à bonne température et normalement ventilée.

Surveiller l’hygrométrie et les températures

L’hygrométrie est une mesure du degré d’humidité de l’atmosphère, de l’air. Ainsi, si votre escalier en bois est entreposé dans un environnement trop sec ou trop humide, cela peut avoir des conséquences. Le bois peut ainsi se déformer.

En effet, le bois peut gonfler ou se rétracter au contact de l’air. Il est donc important de le conserver dans un endroit propice. Les sols humides, les endroits trop chauds ou trop froids sont donc à éviter. L’équilibre hygroscopique du bois est la base de la préservation de ce matériau.

Vérifier la ventilation

La circulation de l’air est aussi très importante. Un endroit ventilé va, par exemple, permettre d’éviter l’accumulation d’humidité. L’accumulation d’humidité peut favoriser l’apparition de moisissures ou de champignons. Le bois peut également noircir. La régulation de l’humidité par une ventilation est donc importante. Il suffit de créer un courant d’air à l’intérieur de votre habitation pour faciliter cette circulation d’air.

Un endroit clos exposé à de fortes chaleurs va faire un effet “sauna”. Un endroit trop froid ne sera pas bon non plus. Ouvrir des fenêtres et ventiler l’espace est donc indispensable.

Stockage sur des tasseaux

Pour éviter un contact direct avec un sol humide, il est indispensable de surélever son escalier en le posant sur des tasseaux afin de le protéger. De grosses intempéries ou une fuite peuvent vite venir inonder votre habitation.

Tout le matériel au sol va donc être en danger. Il faut entreposer l’escalier à un endroit où il est le moins susceptible d’être touché. Il n’y a rien de pire qu’un escalier qui en contact direct avec de l’eau.

Poser son escalier au dernier moment

Une pose d’escalier le plus tard possible est la bienvenue. Plus les travaux sont avancés autour de l’escalier, plus l’environnement sera stable et moins risqué pour le bois. Un escalier posé trop tôt va s’exposer à des passages répétés, mais aussi à des possibles variations de température.

Opter pour une essence plus résistante

Certaines essences de bois sont plus résistantes à l’humidité. Les bois exotiques, par exemple, vont être moins impactés qu’un bois comme le hêtre, qui est nerveux et donc plus sensible. Cela va aussi dépendre de l’utilisation de votre escalier (intérieur ou extérieur). En extérieur, une essence comme l‘iroko sera plus de circonstances qu’un bois classique.

Quelques conseils

Il est possible de protéger son escalier en bois. Il ne faut pas que le bois subisse un changement de température brutal. Passer de 10-15 degrés à 30 degrés n’est pas bon pour le bois. Il va falloir que celui-ci s’acclimate à son environnement. Pour cela, il faut que le bois soit placé quelques jours dans son lieu de pose afin qu’il s’habitue.

En été, il faut ventiler votre maison au maximum afin de faire respirer l’espace et donc faire baisser le taux d’humidité. En hiver, mettre du chauffage va aussi permettre de limiter ce taux d’humidité.

L’application d’une finition sur le bois sec et propre va permettre de protéger le bois par la suite. Un vitrificateur, un vernis ou de l’huile vont permettre d’assurer une protection du bois contre l’humidité et diminuer la rétractabilité du bois.

Dans le cas d’un escalier en kit, il va être normalement packagé dans des gros cartons. Le carton va permettre d’absorber une partie de l’humidité et ainsi favoriser sa protection.