Comment sécuriser au maximum mon escalier ?

Escaliers bois montée marches

On ne se rend souvent pas compte du danger que peut présenter l’utilisation d’un escalier, surtout pour les jeunes enfants ou les personnes âgées. En effet, son apparence simple nous fait parfois oublier que l’on peut chuter facilement. C’est pourquoi il est important de respecter certaines règles de sécurité et d’utiliser certains accessoires afin de limiter les risques. Mais comment garantir une utilisation sereine de mon escalier ? Voici quelques petits conseils afin d’éviter tout risque d’accident.

Respecter les dimensions requises

Si vous voulez installer votre propre escalier d’intérieur, il existe de nombreuses normes fortement recommandées. Elles sont même obligatoires si ces escaliers sont destinés au public ou à une entreprise. Ainsi, on estime que la bonne hauteur de marche doit se situer autour de 18 cm et le giron (profondeur de marche) autour de 25 cm.

Un escalier d’intérieur comporte souvent entre 12 et 15 marches afin de limiter l’effort de l’usager. Si celui-ci respecte les bonnes dimensions des marches, il ne sera pas trop raide. Il faudra également veiller à ce que la rampe d’escalier, s’il y en a une, soit d’environ 90 cm de hauteur. C’est la bonne hauteur pour permettre à un adulte de s’en servir dans de bonnes conditions. Vous pouvez même en mettre deux afin de pouvoir vous appuyer des deux côtés si besoin.

L’installation d’un garde-corps autour de la cage d’escalier est aussi une très bonne initiative qui permettra de sécuriser l’escalier et de rassurer les utilisateurs. Il faut aussi que celui-ci soit réalisé avec les dimensions adaptées.

Éviter les risques inutiles

Certains revêtements peuvent être dangereux et favoriser le risque de chute. En effet, de la moquette ou un tapis peut se décoller avec le temps et le pied peut vite s’accrocher dedans. Ce n’est pas pour rien que l’on dit « se prendre les pieds dans le tapis » ! Il en est de même avec le lino, qui peut finir par se déformer.

Toutefois, un escalier « nu » en bois peut aussi présenter des risques s’il a été verni ou peint, ce qui peut rendre son utilisation glissante. Il existe pour cela des bandes antidérapantes qui peuvent s’installer sur le nez des marches.

Il est important de prendre soin de pas trop encombrer son escalier avec de nombreux objets de décoration. Plus il y a d’obstacles sur votre passage, plus le risque de chute sera élevé !

Il faut bien sûr éviter de se précipiter lorsque l’on utilise un escalier. Dans souvent la précipitation et la vitesse qui précèdent une chute.

Attention aux escaliers sans contremarches

Les escaliers sans contremarches présentent aussi plus de risques. En effet, l’espace entre les marches peut être dangereux et le pied peut se prendre dedans. Les très jeunes enfants peuvent aussi glisser dans les entremarches si celles-ci sont très espacées. Néanmoins, il existe des barres de sécurités latérales qui peuvent se placer sous les marches afin de protéger ces espaces.

Des barrières de sécurité peuvent être aussi installées en haut et en bas des marches pour éviter que les bébés ne s’y aventurent sans surveillance. Il y a des barrières fixes et des barrières amovibles.

Il est aussi indispensable que l’escalier soit suffisamment éclairé pour bien distinguer les marches et bien poser le pied.  De nombreux éclairages, spots ou LED, peuvent permettre une meilleure visibilité.