Les étapes de transformation du bois

Escaliers Bois troncs arbres

De sa forêt d’origine jusqu’à sa présence dans notre maison, le bois passe par un processus de transformation important. En effet, le bois va être tronçonné et scié en plots puis en avivé et finalement en panneaux par une scierie. Mais quelles sont les différentes étapes de transformation du bois ?

Les plots ou grumes de bois

Après le tranchage des troncs d’arbres, ceux-ci sont parfois écorcés et sciés en plots longilignes, plus ou moins fins selon la nature du bois. À cette étape, le bois est considéré comme brut. En effet, sa forme n’est pas précise. Le bois n’a pas été raboté. Ce sont ce qu’on appelle les plots.

Le bois doit être ensuite séché pour que sa teneur en humidité baisse. L’idéal est que le taux descende entre 10 et 12%. Pour cela, il existe plusieurs méthodes (séchoirs artificiels ou séchage naturel).

Le centre du tronc est appelé bois d’oeuvre, c’est à dire va servir à faire de la menuiserie. Les extrémités du troncs (copeaux, sciures…) vont plutôt servir à faire des pâtes, du papier ou du carton.

Bois Brut Plots Escaliers Bois

L’avivé

L’avivé est la transformation du bois brut en planche de bois sciées et purgées et défini par 4 arrêtes vives. Ce sont donc des morceaux de bois de formes rectangulaires avec des épaisseurs et des longueurs diverses selon les essences.

La planche est alors dépourvue de son écorce ou généralement de ses nœuds… Mais cela peut dépendre de l’essence de bois. En effet, il y a parfois des tolérances sur certaines essences. Le bois est classifié selon des normes et des standards qui peuvent varier selon la qualité du bois.

Il y a donc l’avivé brut, qui n’a pas subi de rabotage et l’avivé surfacé (2 faces ou 4 faces), plus fin avec une surface plus lissée qui sera plus aplanie et plus “propre”.

Les panneaux de bois

C’est une reconstitution d’avivés en panneaux. Le bois a été pressé, calibré, collé... Les panneaux sont en fait quasiment prêt à la fabrication de menuiserie. Plus fins, ils sont privilégiés par les entreprises car il n’y a quasiment pas de travail à effectuer sur les panneaux.

 

Il existe de nombreuses manières de traiter le bois et de constituer des planches. Il y a par exemple des planches de LCA (Lamellé Collé Abouté). Ce sont de petits morceaux assemblés entre eux qui constituent des planches.

De multiples facteurs sont à prendre en compte. Notamment la qualité du bois (nœuds, longueur, teneur en humidité…). Les scieries vont s’adapter aux besoins des acheteurs pour leur fournir les matériaux dont ils ont besoin.

Le bois d’escalier, par exemple, a suivi un processus de fabrication bien précis et a été acheté et façonné selon les besoins du fabricant d’escalier.