Existe-t-il des normes de construction pour un escalier ?

Fabrication escaliers bois normes

Vous voulez vous lancer dans la construction d’un escalier ? Sachez qu’il y a plusieurs normes recommandées et parfois obligatoires qu’il vous faudra suivre. La bonne hauteur de marche, la mise en place de garde-corps, l’espacement entre les marches etc.  Ces normes varient selon le caractère privé ou public de l’escalier. On vous présente ici une liste non exhaustive des recommandations ou des obligations à tenir selon la nature du logement et son destinataire.

Cas N°1 : dans mon logement privé

Maison particulier escaliers boisDans le cadre d’une construction privée, il existe des recommandations de construction pour un escalier. La norme NF-P21 210 préconise des dimensions spécifiques pour maximiser la sécurité de l’utilisateur d’un escalier.

Par exemple, la hauteur de marche doit se situer entre 17 et 21 cm. Le giron (profondeur de marche) doit mesurer entre 21 et 27 cm. La largeur de l’escalier doit être au minimum de 70 cm. Pour un garde-corps, celui-ci doit être d’une hauteur de 90 cm minimum (100 cm pour une mezzanine).

Toutefois, vous n’êtes pas dans l’obligation de suivre ces recommandations à la lettre. En effet, ce sont seulement des indicateurs de sécurité. Vous restez maître de vos choix lorsque votre logement est privé.

Cas N°2 : mon logement est destiné à la location

Escaliers bois normes locationSi vous voulez louer votre logement à un particulier, il est impératif de respecter des normes de fabrication précises. En effet, il faudra que votre escalier soit conforme aux règles de fabrication et de sécurité pour autrui. Ainsi, il doit par exemple permettre l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite (PMR) et disposer d’une main courante.

Il existe des spécificités selon la nature du logement. S’il s’agit d’une maison individuelle, d’un immeuble ou encore d’un local commercial.

S’il s’agit de la construction d’un escalier intérieur pour une location d’un appartement, d’une maison ou d’un logement, la hauteur de marche devra, par exemple être d’une hauteur maximum de 18 cm, le giron d’un minimum de 24 cm ou la largeur de l’escalier d’un minimum de 80 cm.

Les critères évoluent encore les escaliers sont destinés à des bâtiments d’habitations collectives ou encore des bâtiments publics (ERP).

Cas N°3 : les escaliers sont destinés à une entreprise

Si la fabrication des escaliers est destinée au monde du travail, il faut qu’ils soient en adéquation avec le code du travail. Par exemple, comme pour les logements à destination du public ou pour la location, il faut que l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap respecte les normes en vigueur (art. R235-3-18).

S’il y a des escaliers d’évacuation, ceux-ci doivent respecter les normes incendies. Les dimensions à respecter vont varier selon la nature de l’escalier. Si il est destiné à des locaux communs ou à l’évacuation ou encore à un accès à une machine par exemple.

La législation concernant les garde-corps

Comme pour les escaliers, les garde-corps doivent respecter des critères précis selon leur lieu d’implantation et la nature de l’usager. La hauteur de la main-courante peut varier en fonction de la nature du bâtiment (maison individuelle, entreprises, bâtiments publics….). L’espacement entre les balustres ou les barreaux doit aussi ne pas être trop large pour éviter les incidents.

S’assurer des normes avec un professionnel

Il y a de encore de nombreux paramètres à prendre en compte lorsque l’on se lance dans la fabrication et la construction d’un escalier et il vous faudra vigilant à bien les respecter pour votre sécurité et celle d’autrui. La loi Blondel est par exemple, un très bon indicateur pour la construction de votre escalier. Il est évidemment conseillé de faire intervenir un professionnel pour qu’il s’assure du respect de la fabrication.